Annuaireplan acces
Historique



Dès le treizième siècle, il est fait mention d'un petit hôpital (une maladrerie) pour les lépreux par le Comte Maxime De SARS dans son ouvrage "Les Hôpitaux de ROYE"; l'Hôpital dut subir, au même titre que la Picardie les différentes grandes invasions. Au XVII siècle, LOUIS XIII donna l'ensemble des propriétés des anciens hôpitaux au nouvel Hôtel Dieu (l'Hôpital Bernard), mais il existait d'autres hôpitaux de plus ou moins grande importance à ROYE. Les invasions ennemies avaient tellement ruiné les constructions de l'hôpital, qu'il n'y avait plus moyen d'y recevoir les malades, d'où la construction d'un nouvel hôpital à l'intérieur de la ville : l'Hôpital de la Charité (XVIIème).




L'Hôpital de la Charité forma l'hospice que tout le monde connaît; à la Révolution, une loi créa une Commission Administrative (de citoyens de la ville) pour s'occuper de la gestion des revenus de l'hospice; en 1838, c'est le docteur LESCARDE qui devint médecin chef de l'hospice et qui donna son nom à l'hôpital par la suite.

Chirurgien de l'hôpital de 1833 à 1875 Né à Roye le 26 Fructidor An XVI (11 septembre 1799) à 12h30. Fils de César Auguste Joseph LESCARDE 25 ans (officier de santé) et de Marie Adélaïde Sophie LECOMTE 28 ans. Le 01 octobre 1838 il épousa à Roye Marie Madeleine DOUVILLE (née à Gruny le 23 juillet 1820). Le 21 août 1840 naissance de sa fille Marie Marguerite Julienne à 13h30.
Il fut chirurgien à titre gratuit (adjoint de son père) de 1833 à 1838. puis fut titularisé Médecin-chef, en remplacement du Docteur Adrien VON MITAG (dit MIDY), décédé en 1838.
Jules LESCARDE était un médecin infatigable, consacrant le meilleur de son temps nuit et jour à hôpital. Une douloureuse affection l'emporta le 15 juin 1875 à l'age de 76 ans, après avoir passé 42 ans au service de l'hôpital de Roye et au bien de la population.