Annuaireplan acces
SSIAD : Service de Soins Infirmiers A Domicile



Le service de soins infirmiers à domicile à votre service.


Le service de soins infirmiers à domicile de Roye, Chaulnes et Rosières-en-Santerre est rattaché au centre hospitalier de Roye et comprend 55 places : 51 places de personnes âgées et 4 places d’adultes en situation de handicap.

Ce service est géré par une infirmière coordinatrice : Mme DUPAYS. Les soins d’hygiène sont assurés par une équipe de 13 aides-soignantes de 7h00 à 14h30 :
  • Un premier passage est assuré le matin de 7h à 14h30,
  • Un deuxième passage est possible uniquement de 16h à 18h30 chez les personnes grabataires, souffrants de lourdes pathologies et/ou vivant seul sans possibilité de présence d’un aidant.

Une organisation géographique est respectée.


Son implantation :



Le SSIAD intervient sur 3 cantons soit 75 communes :

CANTON DE ROYE (33 communes) :


Armancourt, Balâtre, Beuvraignes, Biarre, Billancourt, Breuil, Carrépuis, Champien, Crémery, Cressy-Omencourt, Curchy, Damery, Dancourt-Popincourt, L’échelle-Saint-Aurin, Ercheu, Etalon, Fonches-Fonchette, Fresnoy-lès-Roye, Goyencourt, Gruny, Hattencourt, Herly, Laucourt, Liancourt-Fosse, Marché-Allouarde, Moyencourt, Rethonvillers, Roiglise, Saint-Mard, Tilloloy, Verpillières, Villers-lès- Roye et Roye.

CANTON DE CHAULNES (22 communes)


Ablaincourt-Pressoir, Assevillers, Belloy-en-Santerre, Berny-en-Santerre, Chaulnes, Chuignes, Dompierre-Becquincourt, Estrées-Deniécourt, Fay, Fontaine-lès-Cappy, Foucaucourt-en-Santerre, Framerville-Rainecourt, Fresnes-Mazancourt, Herleville, Hyencourt-le-Grand, Lihons, Omiécourt, Proyard, Puzeaux, Soyécourt, Vauvillers, Vermandovillers

CANTON DE ROSIERES-EN-SANTERRE (20 communes)


Bayonvillers, Beaufort-en-Santerre, Bouchoir, Caix, La Chavatte, Chilly, Folies, Fouquescourt, Fransart, Guillaucourt, Hallu, Harbonnières, Maucourt, Méharicourt, Parvillers-le-Quesnoy, Punchy, Rosière- en-Santerre, Rouvroy-en-Santerre, Vrély, Warvillers.


Ses missions :


  • Eviter ou écourter l’hospitalisation des personnes âgées ou adultes en situation de handicap lors de la phase aigue d’une affection pouvant être traitée à domicile,
  • Faciliter le retour à domicile à la suite d’une hospitalisation,
  • Prévenir ou retarder la dégradation de l’état de santé des personnes et l’admission en institution,
  • Accompagner la personne en fin de vie ainsi que son entourage,
  • Prendre en charge la douleur de façon efficace avec les différents partenaires,
  • Dépister et signaler les situations de maltraitance chez la personne soignée.

Admissions et Sorties :


Les admissions se font sur prescription médicale du médecin traitant ou d’un praticien hospitalier et en fonction des places disponibles.
 
La prise en charge financière est assurée à 100% par les organismes d’assurance maladie.
 

Un dossier administratif doit-être constitué :
  • Une fiche de renseignements administratifs,
  • Une prescription médicale + protocole de traitement,
  • Une photocopie de l’attestation de la carte vitale,
  • Une photocopie du livret de famille,
  • Un contrat de séjour signé par le patient,
  • Un règlement intérieur signé par le patient,
  • Un document individuel de prise en charge.

Si vous le souhaitez, vous pouvez désigner une personne de confiance : « Toute personne majeure peut désigner une personne de confiance qui peut être un parent, un proche ou le médecin traitant et qui sera consultée au cas où elle-même serait hors d’état d’exprimer sa volonté et de recevoir l’information nécessaire à cette fin.
Cette désignation est faite par écrit. Elle est révocable à tout moment. Si le patient le souhaite, la personne de confiance l’accompagne dans ses démarches et assiste aux entretiens médicaux afin de l’aider dans ses décisions. » (Loi du 4 Mars 2002).


Les sorties interviennent :
  • à la demande du patient,
  • ou à la fin du traitement fixé par le médecin traitant,
  • ou en l’absence de renouvellement de prolongation de soins par le médecin conseil de la caisse d’assurance maladie,
  • ou lorsque l’état de santé et l’environnement deviennent incompatibles avec le maintien du patient à domicile,
  • ou lors d’un retour à l’autonomie.

Des équipes spécialisées :


L’infirmière coordinatrice : Sophie MORLIERE


Elle est l’interlocuteur principal des patients, des familles et des professionnels.

Ses compétences sont les suivantes :
  • organiser les admissions selon la prescription médicale,
  • définir un plan de soins adapté aux besoins de la personne tout en respectant le degré d’autonomie de celle-ci,
  • évaluer les besoins en matériel médical pour une prise en charge de qualité axée sur le confort du patient, et l’ergonomie des soignants,
  • encadrer les aides-soignantes dans la démarche et la réalisation des soins,
  • mettre en œuvre et gérer le dossier de soins du patient au SSIAD,
  • organiser et gérer le planning des interventions des aides soignant(es) au domicile du patient en fonction du plan de soins, des disponibilités du SSIAD, et de l’organisation des tournées. Les horaires de passage ne sont décidées que par le service,
  • assurer un rôle de coordination et de conseil avec le patient, la famille, l’environnement et tous les acteurs médicaux, paramédicaux et sociaux,
  • informer la population des différentes aides existantes (ex : livraison des repas, livraison des médicaments, courses, téléalarme…).
     

Les aides-soignantes :


Elles réalisent les soins de nursing :
  • planifiés en fonction de la dépendance et de l’environnement du patient,
  • dispensés uniquement sur prescription médicale, aux personnes dépendantes dont la pathologie nécessite les compétences d’une aide-soignante (diabète, risque d’escarre, grabatisation, hémiplégie,  paraplégie,  tétraplégie, patient porteur de sonde urinaire ou gastrique, malade en fin de vie…).
Leurs compétences sont les suivantes :
  • dispenser des soins sous la responsabilité de l’infirmière coordinatrice : soins d’hygiène et de propreté, hygiène bucco-dentaire, réfection et change du lit, prévention d’escarres, prise en charge de l’incontinence, mobilisation, prise en charge de la douleur, aide à la prise des médicaments, soutien relationnel et psychologique, conseils éducatifs et préventifs dans le cadre de la préservation du retour à l’autonomie ou de l’accompagnement en fin de vie,
  • assurer  une surveillance et prendre des initiatives en cas de symptômes anormaux (appel du médecin, de l’infirmière libérale ou du SAMU),
  • dispenser les soins suivants, par délégation de l’infirmière libérale : petits pansements, application de pommades.

Les soins palliatifs :


Le SSIAD collabore avec le réseau de soins palliatifs de la Somme « PALPI 80 ». L’objectif est de permettre aux patients relevant de soins palliatifs de bénéficier d’une prise en charge optimale.

L’équipe est composée d’un médecin coordonnateur, d’un(e) infirmier(e), d’une assistante sociale et d’une psychologue.

Les champs d’interventions sont les suivants : suivis, soutien et conseils en partenariat avec le médecin traitant (douleurs physiques, soins infirmiers, prise en charge sociale, dimension psychologique auprès du patient, de son entourage et des soignants).